La ville de Varsovie, comme de nombreuses autres en Pologne, a été totalement ravagée lors du dernier conflit planétaire. Cela ne l'a pas empêché de se relever et d'opter pour un mélange des genres : les bâtisses anciennes côtoient celles de l'époque communiste et les tours modernes.

La partie "occidentale" de la ville, à l'ouest de la Vistule, est quasiment partagée en deux par un axe extrêmement long : la Voie Royale. A son extrémité sud, de vastes jardins couvrent une grande superficie. Le premier est le parc Lazienski, un ancien terrain de chasse royal. Une etendue lacustre en occupe le centre et est enjambée par un palais.

10

Différents autres bâtiments peuvent être croisés au fil des allées : une orangerie, un corps de garde, un observatoire puis la maison blanche qu'occupa un de nos futurs dirigeants à une époque lointaine. Des écureuils gambadent ça et là, narguant au passage des faunes-lampadaires.

6 7

En remontant l'artère principale vers le nord, je longe le Parc Ujazdowski dont le château est moins attrayant. Vient ensuite le quartier des ambassades et du Sejm, le Parlement Polonais; puis une église qui, toutes proportions gardées, ressemble au Panthéon de Rome.

13

Peu après, je traverse une autre grande artère, l'avenue de Jérusalem. A l'intersection de ces deux routes, un artiste controversé a dressé un palmier, symbole polonais de l'absurde.

15

L'architecture de la Voie Royale se fait alors plus cossue : les palais se succèdent. Voici par exemple le Palais Présidentiel :

20

Les églises ne sont pas en reste. Après avoir remonté cette longue voie sur quelques kilomètres, on parvient à la Vieille Ville et à son château royal à la façade rose.

23

Au centre de ce quartier ancien, le Rynek abrite la Sirène de Varsovie, l'emblème de la capitale. Selon la légende, elle serait une des soeur de la fameuse sirène de Copenhague (il y avait 5 soeurs dans le conte d'Andersen). Elle aurait protégé les fondateurs de la ville de son bras armé d'une épée et abritée derrière son bouclier.

28 31

Ce centre ancien est protégé par une puissante muraille doublée d'une douve. A l'extérieur de l'enceinte, une statue rend hommage aux enfants disparus lors de l'Insurrection de Varsovie.

33 32

Non loin de là, un autre monument commémore le même événement tragique. Il représente un groupe d'insurgés surgissants des égouts de la ville dans une tentative désespérée. Un peu plus loin, la seconde partie du monument traduit la déroute et le retour dans les souterrains.

37

Enfin, en revenant vers la gare centrale, je suis passé devant l'un des symboles de Varsovie : le Palais de la Culture et des Sciences, vestige d'une époque révolue et qui contraste au milieu des tours surgissant peu à peu à ses côtés.

42

En ce milieu d'après-midi, un léger voile brumeux tombe sur la ville, tel un rideau de thêatre marquant la fin du spectacle ou en l'occurence de mon second séjour en Pologne. Il me reste de celui-ci un sentiment ambigu entre l'horreur des camps et la farouche volonté de ce peuple à surmonter les obstacles qui se sont présentés à lui au cours de son histoire.